Cinq raisons de passer vos vacances à Lyon

Cinq raisons de passer vos vacances à Lyon

 

Aujourd’hui, je laisse la parole à une invitée :

 

Vacances à Lyon

Lyon est évidemment (mais rappelons-le au cas où) une des plus importantes villes de France, bataillant ardemment et incessamment avec Marseille pour le titre de deuxième métropole de l’hexagone.

classical-view-of-lyon-over-the-saone-river-at-cloudy-night

Lyon peut très bien fasciner les fans d’Histoire avec son patrimoine religieux et architectural exceptionnel, alors que les autres peuvent exterminer leur dernier salaire grâce aux multiples – et oh tentatrices – opportunités de faire du shopping. Entre les deux ? Comme partout ailleurs en France, on ne peut qu’apprécier la gastronomie de cette ville de la région Rhône-Alpes. Toutefois, n’oubliez pas de prévoir un repos après, par exemple dans votre hôtel de Lyon, car les spécialités lyonnaises ne sont pas réputées pour leur légèreté !

 

Une histoire de palais

Commençons les choses bien, n’est-ce pas ?! Il est évidemment question de nos papilles gustatives et de nos estomacs, qui ne pourront que s’extasier devant la gastronomie lyonnaise, si réputée grâce à son usage des produits régionaux très proches, tels que le bœuf charolais, le poulet de Bresse, les fromages d’Auvergne, ou encore les poissons des lacs des contreforts des Alpes.
Sans oublier de parler des très célèbres Bouchons Lyonnais, dont il est simplement impossible de donner une définition. Voyez-vous, un bouchon, ça se vit !
Tout un programme, n’est-ce pas ?

 

…d’oreilles,

Parce que ce n’est pas le tout que de se remplir la panse, il faut aussi penser à nourrir son esprit. Et dans la catégorie nourriture spirituelle, je demande la musique ! Celle-ci possède une place de choix à Lyon, et permet ainsi de mentionner plusieurs manifestations uniques en leur genre.
Par exemple, le Festival de Musique Baroque, dont la trentième édition s’étend quand même d’Octobre 2012 à Mai 2013, rien que ça, bénéficiant comme d’habitude du cadre exceptionnel qu’est la Chapelle de la Trinité.
Autres perspectives réjouissantes, le Week-end Opéra de Lyon, pour les plus classiques, ou le week-end Nuits Sonores pour les plus… électrifiés !

 

… d’yeux,

Ça s’est sûr, vous en aurez plein les yeux ! Lyon qui s’est bâtie au fil de 2000 ans, et fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO,  offre une quantité assez astronomique de sites architecturaux et de monuments à voir et visiter, ce qui comblera les amateurs de style. Parmi les incontournables, l’Hôtel de ville, les Traboules du Vieux Lyon (sortes de raccourcis, de passages intérieurs permettant d’aller d’une rue à l’autre en traversant plusieurs immeubles et cours), le Quartier de la Croix Rousse, le Théâtre des Romains de Fourvière (qui comprend le plus ancien théâtre antique de France), ou encore le Théâtre des Célestins.

 

… de vision de l’esprit,

Histoire d’associer architecture et nourriture de l’esprit, Lyon présente un patrimoine religieux hors du commun, puisqu’il y avait jusqu’à 13 églises dans le Vieux Lyon, même si à l’heure actuelle il n’en reste plus que trois.
Vous vous devez ainsi de visiter la Basilique de Fourvière, si tenté que vous sortiez de votre ébahissement devant sa façade, qui fut édifiée en 1870 d’un style baroque et byzantin ; la Primatiale Cathédrale St Jean baptiste, avec son horloge astronomique, et sa cloche bourbon (Anne-Marie de son petit nom) qui n’est mise en mouvement que 10 à 15 fois par an (faut dire qu’elle pèse 8 à  9 tonnes). Et enfin, détour inévitable pour la Basilique-Abbaye de St Martin D’Ainay, seule église romane de Lyon de la fin du XIe siècle, construite à l’emplacement de l’abbaye du IVe siècle des moines bénédictins.

 

…et de légèreté (surtout de votre porte-monnaie !)

Parce qu’avec la multitude de galeries d’art, d’artisans en tous genres, de boutiques de luxe, d’antiquaires et brocanteurs, il est tout à fait inenvisageable de revenir d’une sortie avec votre bourse un peu (voire franchement) plus légère.
Petit tuyau, en matières d’arts, si vous avez des préférences plutôt classiques, filez chercher la perle rare au quartier Auguste Comte. Si le contemporain fait plus votre tasse de thé, c’est en bas des pentes de la Croix-Rousse que vous trouverez votre bonheur.

 

A propos de l’auteur : Camille, jeune étudiante en licence, ne rêve que de pouvoir parcourir le monde. En attendant d’en avoir les moyens, elle partage ses connaissances de sa ville natale pour à la fois renflouer son porte-monnaie et tester l’autre côté de la barrière.

Bookmark the permalink.